• benjaminvincentdarragon

Connaissez vous les 5 étapes du changement? Benjamin Darragon hypnothérapeute à Nice, Monaco, Paris

Dernière mise à jour : 25 oct.

La leçon d'Albert - épisode 1:


Arrêter de fumer, perdre du poids, changer de métier, de femme ou de mari, devenir riche ou tout simplement retrouver un sommeil de qualité: nous avons chacun déjà caresser le doux rêve DU CHANGEMENT.

Oui mais voila, entre vouloir changer et passer à l'action puis parvenir à son objectif, le cheminement s'avère parfois long, chaotique... voire désespérant!

Les personnes qui me consultent dans mon activité d'hypnothérapeute et d'hypnotiseur ont tous des profils et des objectifs différents. Deux choses néanmoins les rapprochent :

  1. la volonté de changer certains aspects de leur vie ou de leur personnalité qui leur posent des difficultés. Il s’agit par exemple de problèmes de sommeil, d'insomnies, de stress, de confiance en soi, de timidité, de troubles sexuels ou d'un métier déprimant, un burnout, des problèmes relationnels, une consommation excessive d'alcool, de drogue et autre comportement envahissant…

  2. La dynamique de changement passe par certaines étapes, dont la durée et les séquences ne sont pas les mêmes pour tous.

En lisant cet article vous pourrez identifier à quelle étape du changement vous en êtes et pourquoi il ne faut pas se décourager lorsque vous ne réussissez pas à évoluer du premier coup ( pour ne pas dire foirer complètement au premier essai).


les 5 étapes du changement avec l'hypnose à Nice
les 5 etapes du changement


1. La pré-contemplation (ou le déni)


A ce stade, on ne pense même pas à changer. A vrai dire on n'a pas vraiment conscience d'un problème, et on considère même comme nécessaire le mode de fonctionnement potentiellement problématique. " je suis fumeur, j'aime cela, ça me permet de me détendre et de toutes façons j'arrête quand je veux".

La plupart du temps on n’a donc pas conscience du problème mais l'entourage lui en est bien conscient. Le bénéfice du comportement ou de la situation est plus important que son cout. On préfère donc continuer dans la même voie.


2. La contemplation


A cette étape les personnes peuvent envisager la possibilité de modifier leur comportement problématique mais hésitent à l’idée de passer à l’action.

Le rapport coût / bénéfice du comportement commence à être interrogé. D’un côté, le comportement problématique présente ses avantages (ex. : être en couple me rassure, mon métier me confère un statut social et des revenus satisfaisants, etc.). De l’autre côté, le cout et les conséquences négatives de la situation commencent à être perçues (ex. : des problèmes personnels, psychologiques, physiques, légaux, sociaux ou familiaux).


3. La préparation


C'est l'étape de la prise de renseignements, de la recherche de solution. C'est peut être le cas de certains des lecteurs de cet article!

A ce stade les personnes ont conscience que les inconvénients de la situation dépassent les avantages. Elles imaginent que d'autres voies seraient possibles et préférables. À ce stade, la conviction l'emporte que le changement est nécessaire et qu'il faut "faire quelque chose"

Cette étape peut être assez longue, c'est là que l'on rencontre le plus souvent la procrastination devant le problème.


4. L’action


C'est le moment où l'on teste et explore des actions concrètes pour changer (ex. : changer sa façon de s’alimenter pour perdre du poids ; se faire accompagner pour améliorer sa phobie sociale, etc.). C’est le passage à l’action !

L’ambivalence vis-à-vis du changement est néanmoins toujours possible (ex.: « la perspective de manger du quinoa et des brocolis ne m’emballe qu’à moitié »). On essaie généralement différentes techniques et on prend le risque d'échouer, de rechuter.


5. Le maintien


Au cours de cette étape, qui prend généralement plusieurs mois à atteindre, on est capable de résister à la tentation de rejouer un comportement problématique (ex. : « non, je ne vais pas fumer une cigarette en soirée pour faire cool », « non, je ne vais pas accuser le monde entier de ce qu'il m'arrive », etc.). On a appris à anticiper et à gérer les pièges pour ne pas retomber dans un ancien comportement. On est capable de déployer de nouvelles façons d’y faire face. Il y a parfois avoir un dérapage temporaire, mais on ne considère plus cela comme un échec.


Et la rechute dans tout ça ?


Alors pour commencer je vous propose de bannir ce mot qui laisse sous entendre qu'on recommence tout à zéro, genre jeu de l'Oie, retour à la case départ.

Non! il s'agit d'erreurs, et chacune d'entre elle façonne votre expérience et expertise, à condition de la regarder honnêtement.

Pendant ce processus de changement, les écarts et les erreurs vont possiblement joncher le parcours. ET C’EST NORMAL. Les erreurs sont essentielles dans la courbe d’apprentissage. Elles nous aident à mieux nous connaitre et à devenir plus efficaces dans la résolution du problème. Parfois, les erreurs sont néanmoins le déclencheur d’un arrêt du processus de changement. On abandonne tout, on n’y croit plus. Notamment parcequ'on la considère comme une rechute et qu'on se décourage comme si tout était à refaire.

La clef pour apprendre d'une erreur est d’analyser la tentative de changement qui a eu lieu, identifier la faille, et développer un plan pour pallier éviter celle-ci. On est ainsi mieux préparé à affronter le même problème la prochaine fois qu’il se présente.

L'erreur et le faux-pas font pleinement partie du processus de changement. Ils ne doivent néanmoins pas nous arrêter dans la démarche d'évolution. « s'autoriser à faire des erreurs mais détester en faire, apprendre, et tester à nouveau ».

Et vous, à quelle étape du changement êtes-vous ?


Pensez à un comportement de votre vie que vous avez changé ou tenté de changer, lié par exemple à la cigarette, au sport, au régime alimentaire, au choix de carrière, etc. Identifiez à quelle étape du processus vous étiez, en utilisant le modèle des 5 étapes du changement. Notez également les erreurs ou ce qui a été vécu comme une rechute (ex. : le dry january qui s'achève dès le 8 janvier à la galette des rois du bureau parce que bon, quand même, une coupette ça ne se refuse pas).


Maintenant demandez-vous : quelles stratégies aviez-vous utilisé pour déployer ce changement ? Aviez-vous planifié des objectifs à court et moyen terme ? Aviez-vous envisagé différentes stratégies d’approche ? Quelles ont été vos forces et vos faiblesses au cours du processus ? Qu’est-ce que vous feriez différemment ?


Vous l’aurez compris, changer n’est pas un processus linéaire avec un début, un milieu et une fin. C’est une spirale pavée de surprises, de réussites et parfois d’erreurs et de déceptions. Mais une chose est sûre, rester immobile ne produira pas le changement ! Comme c'est devenu une mode dans les articles liés au bien être et au développement personnel, je dois conclure cet article avec une citation attribuée à Albert Einstein ( ca fait toujours sérieux): « Une personne qui n’a jamais fait une erreur n’a jamais rien essayé de nouveau ». Alors, cap ou pas cap de suivre l'idée le conseil d'Albert?


Contacter Benjamin Darragon, hypnothérapeute à Nice, Paris et Monaco

Téléphone: 06 59 23 93 80

Mail: benjamin.darragon@gmail.com

Site internet: www.benjamin-darragon.com



#commentchanger #etapesduchangement #insomnie #angoissecommentgérer #angoissecommentsensortir #bonhypnotiseurNice

#cabinethypnoseNice #experthypnoseMonaco #experthypnoseNice #hypnosecontrelestress #hypnotiseurMonaco #hypnotherapeuteNice #insomnierepetition #insomniequefaire #hypnosepourarrêterdefumer #hypnosepourmaigrir

#hypnose #hypnotherapeute #relationtoxique #hypnosepourdormir