• benjaminvincentdarragon

Réveils nocturnes: pourquoi et comment s'en débarrasser?

Dernière mise à jour : 30 sept.


Réveils nocturnes: pourquoi et comment s'en débarrasser?

Parmi les différents troubles du sommeil qui motivent la consultation en hypnothérapie, les réveils nocturnes figurent dans le top 3.


Dans la plupart des cas ces réveils sont bénins et passagers, souvent liés à des besoins physiologiques (qui ne s'est jamais levé pour boire ou soulager une vessie?) ou des évènement contextuels: inconforts liés au bruit, température ambiante, tracas, qui perturbent le sommeil.


Les réveils nocturnes se révèlent un trouble du sommeil lorsque ceux-ci s'installent dans la durée et impactent la qualité de vie diurne.

Le glissement, souvent sournois, d'un simple réveil nocturne à un trouble envahissant, s'apparente alors à une spirale infernale.


Au fur et à mesure les réveils se manifestent plus fréquemment. De quelques minutes au début, ils se développent en béances au cours de la nuit qui peuvent durer plusieurs heures, voir accompagner jusqu'au petit matin.

Parfois même la personne, épuisée, tombe dans le sommeil quelques minutes avant l'heure à laquelle le réveil sonne.

Et là, le cauchemar d'une journée hagard se profile: la difficulté à s'extirper du lit, l'idée du journée à tenir, épuisé, à fleur de peau, irascible.

Les nuits hachées par les réveils, n'autorisent plus les fonctions réparatrices du sommeil et ses bienfaits.


Réveils nocturnes: pourquoi et comment s'en débarrasser?

Les conséquences de laisser se développer ce trouble du sommeil sur la qualité de vie et la santé s'avèrent souvent délétères :


- je me sens fragile émotionnellement, comme instable, ce qui impacte ma relation à autrui: perte de contrôle, accès de colère

- je ressens de la déprime et de l'anxiété, ce qui renforcent les tourbillons de pensée, creusent et entretiennent ces réveils intempestifs

- je rencontre des difficultés professionnelles, je ne parviens plus à me concentrer, à concevoir et réaliser des projets.


Tous les pans de la vie, professionnelle, familiale, intime se trouvent ébranlés en quelques semaines.

Cette obsession s'installe, je DOIS DORMIR, je suis comme assoiffé de retrouver la quiétude d'un sommeil réparateur.


Heureusement des solutions existent et vous pouvez retrouver un sommeil réparateur.


Voici 4 conseils simples à mettre en place pendant 15 jours consécutifs.


1. Construire un rituel de coucher.


Il est utile de construire et de suivre un rituel de coucher. Il s'agit de se conditionner et de préparer le corps _dont l'organe cerveau_ à aller se coucher pour DORMIR.

Ce rituel peut commencer dès la fin du diner. Il s'agit en conscience, de décider que chacune des actions que j'effectue m'accompagne à glisser de l'état d'éveil à l'état de sommeil.

Si votre rituel actuel _car on en a tous un, même inconsciemment_ ne fonctionne pas, alors CHANGEZ VOS HABITUDES.


2. Le lit est le lieu du exclusif du sommeil.


Vous avez l'habitude de manger au lit? de jouer de votre téléphone? de regarder la télévision dans la chambre?

Ces activités perturbent les signaux envoyés au corps que la position allongée et l'espace du lit sont dédiés au sommeil.

Evacuez les activités "parasites" de votre chambre à coucher pour en faire un sanctuaire nocturne, il lieu calme, étanche aux autres activités, afin de ré-apprendre les réflexes d'endormissement.


3. Eviter l'alcool


Contrairement à une idée reçue l'alcool n'aide pas à dormir. Au mieux elle agit comme un anesthésiant qui plonge le corps dans un semblant de sommeil. Mais ce dernier n'a pas les qualités d'un sommeil réparateur. Bien souvent le sommeil sous l'emprise de l'alcool est agité et propice aux réveils intempestifs. Cet effet est accentué d'autant plus qu'alcool déshydrate et que vous donnera envie d'aller boire.


4. Pratiquer l'auto-hypnose ou la méditation.


Contrairement à ce que pense beaucoup de gens ces pratiques sont simples à mettre en oeuvre et tout le monde en est capable.

La plupart des gens qui souffrent de troubles du sommeil comme les réveils nocturnes ou l'insomnie chronique sont d'ailleurs très doués pour cela. Le problème est qu'ils l'utilisent à mauvais escient et se plongent dans des pensées anxiogènes, s'agacent de leur cerveau qui bouillonne et se laissent emporter par la spirale de leurs idées intrusives.

Pourquoi ne pas plutôt utiliser ces aptitudes mentales à créer un environnement propice à l'endormissement et au sommeil?


Si malgré tout les réveils nocturnes persistent, n'attendez pas qu'ils s'aggravent. Vous pouvez en parler à votre médecin traitant ou une clinique du sommeil.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la façon dont l'hypnose peut vous aider, vous pouvez pendre contact avec moi.


Contacter Benjamin Darragon, hypnothérapeute à Nice, Paris et Monaco

Téléphone: 06 59 23 93 80

Mail: benjamin.darragon@gmail.com

Site internet: www.benjamin-darragon.com