top of page
  • Photo du rédacteurbenjaminvincentdarragon

Je suis pianiste donc je joue. Ou comment mettre en place des habitudes durables.

Dernière mise à jour : 21 avr. 2023


Il y a quelques semaines, j'ai accompli un rêve d'enfant, devenir pianiste.


J'ai commencé le piano l'an dernier en janvier, en même temps que mon fils.


Les premiers mois, jusqu'aux vacances d'été, c'était facile. J'étais porté par l'euphorie du début.

M'assoir devant le piano ne me demandait aucun effort. J'étais motivé par l'envie, l'excitation du début.


Et puis les vacances sont arrivées, le rythme a changé et l'habitude de jouer s'est envolé.

J'ai mis plusieurs mois à m'y remettre vraiment.


Qu'est ce qui a fait que j'ai repris?


Très honnêtement, c'est d'abord la recherche d'une saine occupation pour me décharger mentalement et émotionnellement.

Je voulais offrir à mon cerveau une alternative au fromage et au saucisson pour se faire plaisir en fin de journée.


Mais comment j'ai re-installé cette habitude?


Ce fichu piano, je passais devant plusieurs fois par jour, mais quelque part, il me rebutait, j'avais comme peur de m'assoir devant, je n'étais pas motivé.

Comme un andouille j'attendais d'être motivé à nouveau pour m'y remettre.


Et puis j'écoutais un livre audio, Atomic Habits, que je conseille par ailleurs, et j'ai enfin intégré émotionnellement quelque chose que j'avais compris intellectuellement quelques années auparavant.


Mes comportements sont guidés par qui je suis. Mes habitudes également.

Que fait un sportif?

Il fait du sport, il a ses habitudes, ses routines, un système qui tourne autour de cette identité de sportif. Ainsi en est il pour le pianiste, l'écrivain etc...

Ces gens la ne cherchent pas la motivation pour faire ce qu'ils font.

C'est comme ça. Il en va de même pour les autres identités que l'on intègre sans s'en rendre compte. Je suis fumeur donc je fume.


Je suis pianiste donc je joue au piano. C'est aussi simple que cela.

Je n'ai pas à chercher la motivation. Non, ça fait partie de mon quotidien.

Je le fais parce qu'il faut le faire.

C'est comme ça.


L'aspect risible de l'histoire c'est que je débute au piano et je joue donc très mal. Mais toute l'astuce est là.

Comme je suis pianiste, je joue, comme je joue, je deviens chaque jour de plus en plus pianiste.


L'identité se renforce.


Les habitudes s'ancrent dans le quotidien.


La question qui m'aide à transformer mon quotidien est donc la suivante:


Qui je veux être?

Je l'ai noté sur des post it et j'ai affiché bien en vue dans mon bureau.


Je décide que je le suis déjà.


Qu'est ce que cette personne doit penser, dire, rêver, manger, dormir ,faire au quotidien pour être ce qu'elle est?

Puis je laisse infuser cette identité nouvelle dans mes comportements et mes habitudes au jour le jour.


Aujourd'hui, je joue entre 30 minutes et 1h de piano par jour.

Sans attendre l'envie ou la motivation.


Contacter Benjamin Darragon, hypnothérapeute à Nice, Paris et Monaco

Téléphone: 06 59 23 93 80




Posts récents

Voir tout

ความคิดเห็น


bottom of page